Présentation d'un Beauceron

Chendra vom Weingraben

père: Onyx von der Widenau,
mère: Kira vom Schweizerblick

né le 31. juillet 2000, propriétaire: Andreas Leuthner (Autriche), éléveur: Monika Horschitz (Autriche)
Morte: 12.2.2004
Prénom usuel : Bora

Depuis quinze ans nous connaissons la race,mais on a vu rerement un Beauceron 2en réalité". Après le mort.

De notre Mascha (mai 2000, Bernhardiner-Leonberger mix) nous n'avons pas eu l'intention de prendre un autre chien.

Mais nous avons continué visiter les expositions canines, et à Tulln, finalement nous avons vu un jeun Beauceron,

et "quel malheur" nous avons fait la connaissance d'un producteur, Mme Horschitz, et "quel bonheur"- une semaine après nous étions propriétaires d'une jeune Beauceronne- Chendra vom Weingraben.

D'après son tempérament énergetique, on lui appellait Bora, comme le vent.

On l'a entrainée, elle a passé le BGH 1 avec 99 points.Mon mari a fait agility avec Bora, et les deux ont aimé leur travail. Avec joie et ambition ils ont terminé l'examin LK 2.

Septembre 2001, c'etait quelque chose extraordinaire pour Bora: notre fils Andre était né et du commencement Bora avait un sens maternel. Elle etait très aimable et patiente quand Andre était rude. Elle aidait à apprendre à marcher. Andre était son meilleur amí.

Décembre 2003 on a décidé Bora devrait avoir des chiots et nous voudrions garder un choit.Le 11 février 2004, après une gesttion sans problèmes, elle avait une césarienne. Deux chiots étaient nés.Malheureusement une female était morte, l'autre Athene avait survecu.

Le 12 février 2004 était le jour le plus effrayant, en mois d'une heure Bora allait très mal et même pas notre ami.

Et veterinaire pouvait lui aider. Nous n'oublierions jamais cettes 60 minutes.

Maintenant on avait la mission difficile: d'éléver un choit, àl'age d'un jour, etant orpheline. Bien que la chance soit très mal, l'opinion de notre veterinaire, nous pensons qu'on avait eu succes:après six semaines Athene fait 6,2 kg sur la balance.

D'aprés notre opinion Athene fait revivre Bora et pour nous elle est aussi une consolation, qui aide à surmonter notre sensible perte.

traduction: Karin Neusiedler


[retour]